Comment les technologies 4.0 vont-elles impacter la mode ?

Il existe une similitude frappante entre la mode et la technologie. Ce qui est en vogue une saison sera complètement dépassé la suivante : c’est vrai sur les podiums comme dans l’univers techno.

La saisonnalité de la mode devrait s’accroître encore avec le tsunami des Millennials. Cette génération est immense – 400 millions de personnes en Chine, 123 millions en Europe, 74 millions aux Etats-Unis – et collectivement puissante, avec un revenu disponible estimé à US$ 1,4 billion d’ici à 2020, selon Accenture.

Orientés technologie et pensant d’abord mobile, les Millennials privilégient l’expérience plutôt que la possession. Guidés par l’immédiateté – qui se traduit dans la mode par le phénomène le see now, buy now – et la personnalisation des produits, ils aiment se sentir uniques et être traités comme tels, sans devoir attendre la moindre seconde. Toutes ces attentes poussent les entreprises de mode à repenser leurs processus et à s’engager dans la voie de l’Industrie 4.0. 

A quel moment la technologie peut-elle aider les entreprises de mode à satisfaire une telle demande ? En fait, à chaque étape.

Les interactions avec le consommateur débutent en ligne, et en particulier sur les réseaux sociaux. Les chatbots, par exemple, peuvent répondre aux questions des clients et résoudre les problèmes liés aux produits, 24/7. L’analyse des données est par ailleurs utile pour individualiser la communication et – très important – intégrer les retours clients lors de la création. En analysant les tendances sur les réseaux sociaux et les données de comportement des consommateurs dans les points de vente, les échanges avec les clients peuvent être personnalisés et de précieuses indications injectées dans la préparation des futures collections.

Mais les ruptures de l’Industrie 4.0 ont aussi lieu hors ligne. Les marques et distributeurs de mode les plus visionnaires digitalisent l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement, du studio du designer à l’usine, en passant par les bureaux de développement produit et les magasins.

A l’étape de production, satisfaire des consommateurs impatients implique d’être rapide et flexible. Des technologies de l’Industrie 4.0, des équipements avec des capteurs embarqués, des applications Internet des Objets et des lignes de production connectées au cloud vont aider les fabricants à virtualiser et automatiser leurs processus afin de raccourcir les délais de commercialisation et de se lancer dans la personnalisation de masse. En Chine, la nécessaire modernisation industrielle est encouragée par un plan gouvernemental, Made in China 2025.