Archiver des décennies d’histoire du textile

United States

Les textiles utilisés pour créer nos vêtements sont bien plus que de simples tissus ; ce sont des moyens d’exprimer notre personnalité et ils méritent qu’on leur accorde une véritable place dans notre histoire. C’est pourquoi la Design Library (ou Bibliothèque de motifs), une vaste base de données rassemblant des tissus originaux et peintures originales, tapisseries, broderies et fils teints, s’est lancé dans un projet de conservation et d’archivage qui devrait donner naissance à un ouvrage publié par Phiadon. La Design Library a contacté Michelle pour qu’elle retravaille un des imprimés présentés dans le livre et démontre les possibilités de la CAO (conception assistée par ordinateur). Depuis l’âge de 12 ans, Michelle rêve de travailler dans la mode et s’est donc orientée vers des études de styliste, devenant tour à tour créatrice de costumes et d’accessoires, puis collaboratrice de la Design Library et, actuellement, formatrice au Fashion Institute of Technology (FIT). Dans cet entretien, Michelle nous fait part de son expérience dans le cadre de sa participation au projet de la Design Library et de la façon dont le logiciel Kaledo l’a aidée tout au long de son parcours.

1. Pouvez-vous nous en dire un petit peu sur ce qui vous a amenée à devenir styliste ?

 

J’ai très tôt été sûre de la carrière que je m’étais choisie, etj’ai donc étudié le stylisme à la Rhode Island School of Design. Mon diplôme en poche, j’ai emménagé à New York où j’ai travaillé comme créatrice de costumes à Broadway. J’ai également créé ma propre ligne d’accessoires. Trois ans après son lancement, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure et de me concentrer sur la création textile car elle combine ma passion pour la peinture, le dessin et la technologie.

 

J’enseigne actuellement la création textile comme professeur adjoint au FIT et je suis créatrice indépendante pour diverses entreprises d’habillement et de décoration intérieure. Je pense qu’on peut dire que mon parcours couvre tous les aspects de la mode.

 

2. Vous avez récemment collaboré avec la Design Library sur un projet d’archivage. Qu’est-ce que la Design Library ?

La Design Library est de loin la plus vaste et la plus complète base de données textile actuellement disponible pour le secteur de la création. Je la considère comme un musée vivant dont les œuvres ne sont pas conservées dans un coffre-fort : vous pouvez les toucher et utiliser ces modèles de manière moderne et contemporaine.

C’est une source d’inspiration formidable pour un créateur.

 

3. Comment le projet de la Design Library est-il né ?

Peter Koepke, de la Design Library, m’a contactée alors qu’il travaillait sur son livre intitulé Patterns, Inside the Design Library : il voulait en savoir davantage sur la CAO et sur ce qu’il advient de ses créations une fois qu’elles ont quitté son bureau. Je souhaitais vraiment participer et apporter ma pierre à l’édifice car j’apprécie vraiment et respecte infiniment le projet que porte et défend la Design Library.

michellec_3.png                                                                                                                

4. Quel est selon vous l’aspect le plus intéressant du projet de la Design Library ?

Le projet sur lequel j’ai travaillé portait sur les imprimés. C’est une façon d’informer le consommateur sur la façon dont un motif est créé, transformé et coloré. Peter m’a demandé de choisir l’un des motifs figurant dans le livre. L’imprimé que j’ai choisi comportait de nombreux éléments. Je voulais créer une collection d’imprimés offrant plusieurs versions d’un même motif.

 

5. Quel rôle les logiciels Lectra ont-ils joué dans le projet de la Design Library ?

 

Kaledo m’a permis de simplifier très facilement les couleurs du modèle, d’élaborer des répétitions et de créer des coloris pour chacune des versions.

 

6. Comment décririez-vous Kaledo en 3 mots ?

Multi-fonctions, performant et rapide.

 

7. Pensez-vous que les logiciels de création tels que ceux de Lectra sont indispensables dans la mode d’aujourd’hui ? Si oui, pourquoi ?

Comme le savent la plupart des gens qui travaillent dans ce secteur, le maître-mot est désormais la rapidité de mise sur le marché. L’utilisation des logiciels Lectra tels que Kaledo permet de créer facilement de nombreuses versions d’un imprimé, d’un tissage ou d’une maille, et ce dans un délai très court, afin de les proposer très rapidement aux consommateurs, car c’est ce qu’ils exigent désormais, tout comme les marques d’ailleurs.

 

8. Il semble que vous ayez un petit faible pour Kaledo. Quel rôle ce logiciel a-t-il joué dans votre carrière en général ?

Kaledo m’a permis d’être vraiment polyvalente dans mon travail. Je suis capable de créer rapidement de nombreux modèles, avec différentes techniques, dans des délais très courts. Je n’ai pas besoin de créer mes propres fils et de faire des essais sur métiers à tisser. Kaledo me permet de donner instantanément vie à mes idées de créations textiles.

 

9. Vous avez également indiqué que vous enseigniez actuellement.

Ce doit être bien différent de votre travail quotidien dans votre atelier. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans l’enseignement ? J’adore aider les étudiants à trouver leur propre style. C’est sympa de les encourager à avoir leur propre vision, à raconter une histoire de manière visuelle et à construire l’identité d’une marque grâce à la création textile.

 

10. Comment présentez-vous un logiciel comme Kaledo aux étudiants qui n’ont encore jamais utilisé ce type d’outils ?

Je leur explique que Kaledo est un outil de création qui leur permet d’élaborer leur propre approche créative et de raconter visuellement une histoire au travers de leur collection. Nous étudions des marques particulièrement reconnaissables telles que Burberry, Liberty, Missoni, Gucci etc. qui ont une image de marque très forte. On reconnaît leurs imprimés ou leurs modèles sans même regarder l’étiquette.

Heureusement, la plupart des étudiants ont une bonne connaissance de l’informatique ; il suffit donc simplement de leur montrer comment naviguer dans le programme et de les familiariser avec ses fonctionnalités.

 

11. Quels conseils donneriez-vous aux étudiants en stylisme concernant leur future carrière ?

Trouvez une personne qui vous soutienne et vous guide dans votre carrière et vous aide à faire votre chemin dans ce milieu. Si vous recherchez un stage, orientez-vous vers les PME ou les start-ups. Vous découvrirez ainsi différents aspects du secteur et pourrez acquérir une expérience concrète. Vous pouvez aussi essayer de  postuler auprès d’une entreprise en laquelle vous croyez et dont vous aimez les produits. Mais le plus important est d’être toujours à l’heure et d’adopter une attitude positive !

michellec_5_0.png