Des poupées Barbie à la haute couture

Esmod

Depuis son rêve d’enfant, jusqu’au choix de ses études, le destin d’Yvette Battegay était écrit : elle serait styliste. Au-delà de sa passion, Yvette a fait preuve de beaucoup de ténacité pour y arriver.

yvettebattegay_2.png

Généralement, lorsque l’on demande à un enfant ce qu’il veut faire lorsqu’il sera grand, il cite des métiers qui évoluent au fur et à mesure qu’il grandit. Yvette Battegay, elle, n’a jamais changé d’avis ! Après avoir reçu sa première poupée Barbie, elle a su qu’elle voulait être créatrice de mode. Créer des vêtements pour ses poupées est rapidement devenu une véritable passion.

Yvette a concrétisé son rêve en obtenant son diplôme d’ESMOD Paris en 2015. Au cours de ses études, son amour pour la création de vêtements et le développement de collections a gagné en intensité. « C’est incroyable de voir qu’à partir d’un simple morceau de tissu je suis capable de créer un vêtement en trois dimensions. C’est quelque chose qui m’a toujours fascinée », déclare-t-elle.

Au cours de sa 3e année d’études, Yvette s’est spécialisée dans la femme et s’est inscrite à un cours avancé sur Modaris Expert 3D. Tout d’abord attirée par la possibilité d'approfondir ses connaissances en 3D et d’améliorer ses compétences en modélisme, elle a finalement acquis bien davantage. « J'ai pris la bonne décision en m'inscrivant à ce module. Cela m’a permis d’acquérir une meilleure maîtrise de l’ensemble du métier et de travailler plus vite tout en accordant davantage d’importance aux détails, ce qui est essentiel ». Son talent et son énergie ont séduit la marque de couture Franck Sorbier, où elle a débuté sa carrière.

Le parcours d’Yvette, de la création de vêtements pour ses poupées Barbie à la haute couture, montre qu’avec les bonnes compétences, de la passion et de la détermination, un rêve n’est jamais trop grand pour devenir réalité.

yvettebattegay_1.png